Swiss PGA Member Tipp
08.03.2017

Marcus Knight, Head Professional in Golf & Country Schönenberg

Je ne crois pas qu’il existe un swing de golf officiel et parfait. Chaque golfeur a le sien. Mais en position d’adresse, certains aspects doivent être respectés qui rendront le swing plus facile.
 
Commençons donc au printemps avec une bonne position de départ. Je recommande de tenir les pieds écartés à peu près à la largeur des épaules; vous devriez sentir vos jambes comme si elles étaient prêtes à se lancer pour un 100 mètres; laissez pendre les bras, le corps légèrement penché en avant pour laisser assez de place au swing. Les mains aussi sont importantes: tenez légèrement le grip avec le pouce et l’index, comme si vous êtiez prêt à écrire un message sur votre téléphone. Les mains sont le «cockpit» qui contrôle le coup.
Si vous avez une bonne position à l’adresse, il sera en principe plus facile de produire un bon swing et de faire partir la balle en direction de l’objectif.
Mon conseil: ce n’est pas le swing qu’il faut contrôler, mais la position à l‘adresse!

Quand se concentrer?
On dit souvent qu’il faut se concentrer pour jouer au golf. Mais se concentrer sur quoi? Avant de frapper la balle, réfléchissons et choisissons l’endroit où nous voulons jouer la balle. Choisissons le club de golf le plus adéquat et mettons-nous soigneusement en position pour frapper la balle. Et voilà, la phase de concentration est terminée!
Dès lors il s’agit de laisser réagir les yeux, la tête et le corps. Vous venez de choisir l’objectif, vous tenez le bon club dans les mains et vous êtes correctement positionné sur la balle. Faites maintenant courir votre regard entre la balle et l’objectif, une ou deux fois dans un mouvement de balancier. Permettez à votre corps de suivre le mouvement. Vous savez exactement ce que vous avez à faire. Tout comme lorsque vous vous apprêtez à tuer une mouche et que vous vous concentrez uniquement sur l’insecte. Au lieu de diriger et de contrôler le swing, laissez-le aller.

Le back swing
Le mouvement de back swing commence lentement et ne nécessite pas d’accélération. Une tension se crée jusqu’au point de retour entre le back swing et la traversée du club. A ce moment-là, le club avance et le rythme s’accélère jusqu’à atteindre sa vitesse maximale au moment où le club passe devant le pied gauche et frappe la balle. Le mouvement se termine de façon détendue et le finish est doux et relâché. Et pour ceci, vous n’avez besoin d’aucun manuel de golf, ni de YouTube ou d’un pro.
Il est possible de swinguer plus vite et votre corps peut le faire jusqu’à un certain point. Vos pieds, vos jambes, vos hanches et vos bras vont réagir pour obtenir de la vitesse. Tout est lié à ce que vous avez l‘intention de créer et c’est votre instinct naturel qui va le réaliser, pour autant que vous le vouliez.
Un conseil: bougez. Il est important de rester détendu. Faites de petits mouvements avec les pieds, les jambes, les bras et les mains. Pas trop, mais assez pour vous sentir décontracté et prêt à réagir!
Il n’est pas difficile de frapper des balles parfaites, et je crois que cela peut arriver à tous les golfeurs. Mais pouvoir le faire régulièrement, cela demande plus de temps.

Marcus Knight
Marcus Knight 1

Savoir ce que l’on veut
La clarté est le facteur le plus important dans la répétition d’un mouvement. Vous devez savoir exactement ce que vous avez l’intention de faire. Certains golfeurs passent pourtant la plupart de leur temps à se concentrer sur ce qu’ils ne veulent pas faire.
Misez sur la vitesse, la précision, la réactivité et la décontraction. Ne vous mettez pas dans des situations de stress inutiles. N’essayez pas de jouer une distance de 140 mètres avec un fer 7, uniquement parce que vous devriez pouvoir le faire ou parce que vous l’avez déjà réussi une fois. Prenez un fer 6 ou 5 et réalisez un swing agréable et soigné, que vous serez en mesure de répéter. Votre sac de golf est rempli d’instruments de précision, utilisez-les avec discernement.

Produire de la vitesse
J’observe toujours la vitesse avec laquelle un golfeur peut jouer sa balle avec précision en direction de l’objectif. Produire plus de vitesse sans perdre en précision, la plupart des golfeurs y réussissent avec un mouvement des jambes, d’autres avec les hanches et d’autres encore avec les coudes et les poignets. Ce qui est décisif, c’est que ce mouvement vous convienne, soit adapté à votre corps, et que vous puissiez le répéter.
Je crois qu’il est plus facile de produire sa propre vitesse maximale si on accepte les avantages, mais aussi les risques. A l’aide de méthodes d’entraînement éprouvées vous sentirez, entendrez et verrez le rythme. A un moment donné vous l’assimilerez, et vous pourrez sans difficulté toucher la balle avec la vitesse maximale.
Comme vous le voyez sur la photo, j’ai pris un balai que j’ai sectionné à la longueur d’un fer 7. Vous pouvez aussi garder la longueur originale, mais si le balai est plus long, cela sera plus difficile et la coordination moins aisée. J’ai créé un angle de 45 degrés, pour pouvoir aussi bien m’entraîner que nettoyer. Quand je commence lentement, je sens la vitesse que je crée.
Je peux vous expliquer de façon simple et claire comment réaliser le coup parfait et le répéter lors d’une partie de golf sur le parcours. La prochaine fois, je vous en dirai plus sur le petit jeu et le putting.

Vous trouverez tous les détails sur www.marcusknight.ch
 

PARTNER
OFFRES PARTNER
PARTNER