Un hole-in-one pour finir la saison
28.10.2020

L’année 2020 a été celle des tournois nationaux, et ceci à un niveau encore jamais atteint jusque-là en Suisse. Même si tous les tournois messieurs comptant pour les tours internationaux ont été annulés en Suisse, les responsables des Playing Pros à la Swiss PGA tirent un bilan positif de la saison qui touche à sa fin. Quatre tournois du Swiss PGA Tour, le Swiss Golf Summer Tour organisé à court terme, trois championnats régionaux de Swiss Golf, l‘Omnium, le Swiss Pro Series et finalement le Swiss PGA Championship ont offert de nombreuses possibilité de compétition. «Nous sommes très heureux que le Links Golfresort Leuk, le Golfclub Markgräflerland, l‘Andermatt Swiss Alps Golf Course, le Golf Club Lugano et le Golfpark Zürichsee nous aient non seulement accueillis, mais aussi qu’ils nous aient soutenus avec dynamisme à tous les niveaux», explique Keith Marriott, président de la Swiss PGA.

Shakehand SPGA Champ 2020

Beaucoup de travail pour le capitaine

Gianluca Patuzzo, capitaine de la Swiss PGA, revient sur une année particulière. «Au printemps, il a longtemps semblé inévitable de devoir annuler la plupart des tournois. Mais la situation a changé et, avec l’aide de nos partenaires, avant tout des clubs hôtes, nous avons pu reprogrammer la plupart de tournois au calendrier», explique-t-il. La majorité des tournois de la Swiss PGA ont dû être organisés en respectant un concept de protection. «Nous avons suivi les directives de Swiss Golf. Cela a très bien fonctionné et je suis reconnaissant pour l’excellent travail que les clubs ont fourni à cet égard», déclare Gianluca Patuzzo. Le secrétariat de la Swiss PGA a en outre continuellement informé les membres sur les adaptations des mesures de protection.

Rétrospectivement, le capitaine est satisfait de cette année de tournois: «La situation était très difficile pour les Playing Professionals; sans savoir quand et si ils pourraient jouer de tournois cette année, ils ont dû se maintenir en forme aussi bien que possible et rester prêts pour un redémarrage. La Swiss PGA et les Swiss Pro Golf Series ont créé, avec les tournois organisés par Swiss Golf, un environnement de compétition qui a permis aux Playing Professionals de se préparer de façon optimale pour leurs engagements internationaux.» Par conséquent, «le niveau de nos tournois nationaux a nettement augmenté cette année.» Au niveau de l’organisation aussi tout s’est bien passé: «J’ai reçu de nombreux feedbacks positifs, à commencer par l’entretien des parcours sur lesquels nous avons joué, jusqu’au live scoring sur notre site web.» Le capitaine est plus critique lorsqu’il s’agit de ses propres performances sportives: «J’ai dû constater que ce n’était pas si simple d’être engagé dans l’organisation des tournois et en même temps de les jouer.» Responsable principal de la Swiss PGA, Gianluca Patuzzi a dû contrôler beaucoup de choses les jours de tournois. «Le soutien reçu de la part des clubs, des managers et des greenkeepers était formidable. Mais il y a tellement de choses à discuter qu’à la fin ma propre préparation au tournoi en a pâti.» Malgré tout, le capitaine a décidé de persévérer en 2021. «Je ferai tout mon possible pour mieux jouer», assure-t-il en riant.

SPGA Champ 2020 7

Marc Chatelain: un niveau élevé dans les tournois nationaux

Marc Chatelain, vice-président de la Swiss PGA, responsable au sein du comité des «Member Support Playing Professionals», commente la saison 2020: «Du fait que peu de tournois étaient prévus au niveau international, nos Playing Professionals ont joué nettement plus souvent dans les tournois nationaux, avec de nombreuses victoires à la clé. Je pense qu’on peut dire que le niveau sportif des tournois nationaux a augmenté grâce à la participation de ces Playing Professionals.»

Marc Chatelain est convaincu que ces tournois nationaux, en cette année golfique 2020 si particulière, ont eu une grande importance: «Dans les mois après le lockdown, il n’y a pas eu beaucoup de possibilités de jouer pour les Playing Professionals. En été, le Swiss Golf Tour, organisé et financé par Swiss Golf, a contribué à ce que les membres de la Swiss Golf Team aient assez de possibilités de jeu en Suisse.» Il a été particulièrement impressionné qu’en aussi peu de temps les Playing Professionals soient passés en ‘mode jeu’ et aient livré d’aussi bons scores. «Je n’ai pas l’impression qu’après le lockdown les pros ont eu besoin de beaucoup de mise en train. Le niveau a été très vite élevé. Les scores aux tournois nationaux étaient pour certains vraiment impressionnants», estime Marc Chatelain. Le dernier exemple est le Championnat de la Swiss PGA, mi-octobre au Golfpark Zürichsee: «Je m’entraîne souvent avec mon cadre à Nuolen et je sais très exactement comme ce parcours est exigeant depuis les transformations. Lors du championnat, il y a deux semaines, il était en bon état et les scores des gagnants, aussi bien des actifs que celui du senior André Bossert, montrent à quel niveau on joue en Suisse actuellement: à un niveau très élevé!»

Swiss PGA Championship – pas de record du parcours mais un hole-in-one

Le championnat de l’association étalt le sommet de la saison des tournois nationaux. Le fait que la Swiss PGA ait été accueillie pour la deuxième fois en une année sur le parcours certifié GEO du Golfparc Zürichsee est significatif. Depuis les travaux de transformation à 18 trous, Zürichsee est devenu l’un des parcours de championnat préférés en Suisse. Les Professionals ont à nouveau couvert d’éloges le parcours après le championnat: très soigné et exigeant. «Cela a fait plaisir aux participants et aussi aux organisateurs de la Swiss PGA d’être à nouveau accueilis au Golf Zürichsee», a déclaré la secrétaire générale de la Swiss PGA, Irene Oberländer.

Le plaisir était réciproque. Ursina Bisculm, directrice du Golfparc Zürichsee, s’est réjouie de la collaboration simple et professionnelle avec la Swiss PGA. D’apr^s ses déclarations, on sent quelle importance le club hôte a accordé au Swiss PGA Championship: «Naturellement, il est toujours plus difficile de préparer un parcours en octobre. La météo doit aussi ‘être de la partie’. Mais nous avons travaillé toute la saison pour pouvoir présenter un parcours en très bon état aussi tard dans l’année. Six semaines avant le tournoi, les greens ont été aérés et tondus aussi bas que possible pour le championnat.» Cela a payé, comme Gianluca Patuzzo, le capitaine de la Swiss PGA, le confirme: «Malheureusement de nombreuses précipitations sont tombées les jours avant le tournoi, tout comme lors des deux premiers tours, mais les greens ont magnifiquement tenu et nous avons pu jouer trois tours sur un parcours exigeant, digne d’un championnat.»

Ceci a également été rendu possible grâce au savoir-faire et à l’expérience du head greenkeeper Steven Tierney. «Notre parcours est très fréquenté toute l’année. Nous accueillons jusqu’à 230 joueurs, et les greens sont fortement sollicités», dit Ursina Bisculm. Malgré tout, le championnat de la Swiss PGA a pu être intégré sans problème dans le calendrier: «De nombreux membres de notre club sont venus comme spectateurs sur le parcours et ont pu observer les professionnels», explique la directrice, fière de l’esprit sportif qui règne au Golfparc Zürichsee. Les pros ont assuré le spectacle: «En raison du mauvais temps, le tournoi a été joué avec ‚preferred lies’, c’est pourquoi le score de 65 de Joel Girrbach n’a pas pu être homologué comme record du parcours officiel», explique Ursina Bisculm. «Mais ce qui restera dans les annales de notre parcours, c’est le hole-in-one de Philippe Weppernig sur le trou 15.» Une balle entrée lors du dernier tour, d’une longueur de 167 mètres depuis le départ.

SPGA Champ 2020 31
PARTNER
SWISS PGA POOL PARTNER
PARTNER
ORGANISATIONS PARTENAIRES
SWISS PGA POOL PARTNER