Engagement total pour les membres de la Swiss PGA
12.12.2020

Début décembre, la Swiss PGA a fièrement annoncé le nom de son prochain secrétaire général: Richard Heath. Celui-ci vit à Epalinges, près de Lausanne, et reprendra à partir du 1e janvier 2021 la direction opérationnelle de la Swiss PGA, succédant à Irene Oberländer. Après quinze ans passés au sein de l‘European Golf Association (EGA), dont six comme «Championship Manager» et neuf comme secrétaire général, Richard Heath, 49 ans, fait son entrée à la Swiss PGA.

Keith Marriott, le président de la Swiss PGA, se réjouit de cette collaboration: «Richard Heath est un excellent connaisseur du golf. J’admire depuis longtmeps ce qu’il a fait avec l’EGA. Son intégrité, son vaste réseau et sa compréhension profonde du golf et des golfeurs font qu’il est très estimé dans toute l’Europe.» Keith Marriott espère qu’après une année 2020 placée sous le signe du coronovirus, la Swiss PGA pourra de nouveau se concentrer sur une stratégie à long terme. «Après son 75e anniversaire, la Swiss PGA a décidé de changer de direction et de poursuivre son développement, en particulier dans un monde du golf en constante évolution, mais aussi dans le monde du sport professionnel en général. Accueillir Richard Heath à bord fait partie de cette nouvelle stratégie et je suis sûr qu’il contribuera fortement à ce succès.»

Le nouveau secrétaire général de la Swiss PGA dévoile sa vision dans l’interview qui suit.

Heath 02

Richard Heath, sincères félicitations pour votre nomination. Vous avez travaillé durant quinze ans pour l’European Golf Association à un niveau international. Pour quelles raisons avez-vous décidé de relever un nouveau défi dans une association nationale?

Merci beaucoup. Je suis arrivé à un moment de ma vie où j’ai envie de prendre une nouvelle direction et de faire de nouveaux projets pour le futur. La fonction de secrétaire général de la Swiss PGA me motive beaucoup et correspond tout à fait à mes projets privés.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans cette fonction de secrétaire général de la Swiss PGA?

Pour moi, c’est une chance de pouvoir rendre quelque chose au golf suisse. Lorsque je suis arrivé en Suisse en 2004, j’ai été accueilli à bras ouverts sur la scène golfique nationale. Les quinze dernières années au sein de l’EGA ont été une période formidable avec des expériences précieuses. Mais le travail pour l’EGA était lié à de très nombreux voyages. Je me réjouis de pouvoir maintenant concentrer mon travail sur le «front national» et de m’engager pour que les membres de la Swiss PGA puissent rencontrer le plus de succès possible avec leur travail dans ce pays.

Quels sont en ce moment les plus grands défis à relever pour la Swiss PGA?

Il y a naturellement le souhait de créer de nouvelles incitations pour acquérir des soutiens extérieurs pour les activités de la Swiss PGA, tout particulièrement après cette année incroyablement difficile en raison de la pandémie. Mais nous devons aussi être conscients que dans ces conditions, la recherche de nouveaux partenaires n’est pas simple. Le nombre de tours joués en Suisse en 2020 était très élevé, nous devons utiliser cette dynamique pour assurer un futur positif à notre sport.

A moyen et à long terme, quels sont les défis les plus importants que la Swiss PGA devra relever?

Un des plus grands défis est d’initier les enfants et les adultes au golf, tout en préservant les intérêts des golfeuses et des golfeurs. Le golf a une longue et solide tradition, et en même temps il continue de se développer constamment. Le rôle premier de la PGA est la formation approfondie des Teaching Professionals, afin d’aider les golfeurs à atteindre leurs objectifs. Nous devons rester au courant des tendances pour pouvoir décider de ce qui fonctionne le mieux au niveau local et pouvoir en faciliter la réalisation, afin d’encourager les jeunes, de conserver l’intérêt des joueurs et d’assurer la prospérité des clubs.

Où voyez-vous la Swiss PGA dans cinq ans?

J’aimerais que chaque golfeuse et chaque golfeur, peu importe le niveau de jeu, ait le sentiment en voyant le logo de la Swiss PGA que cette association et ses membres les soutiennent dans leurs objectifs sportifs. J’aime l’image des écoles de ski suisses qui est ancrée dans la population. J’aimerais aussi quelque chose comme ça pour la Swiss PGA, tout en étant conscient que pour les Suisses le ski est plus considéré comme un style de vie que le golf. La Swiss PGA et ses partenaires doivent assumer un rôle de leader et donner la possibilité à plus de personnes de jouer au golf. Nous devons aussi montrer de façon plus claire quelles plus-values le golf peut offrir par rapport à la santé, à l’activité physique, aux interactions sociales et, selon l’intérêt, par rapport à la compétition.

Dans le communiqué de presse concernant votre engagement comme secrétaire général, la Swiss PGA écrit que nous aimeriez jouer un rôle actif dans le développement du marché golfique en Suisse. Comment voyez-vous ce rôle?

Afin que la Swiss PGA puisse soutenir les clubs du mieux possible, les membres de la Swiss PGA doivent faire partie intégrante des clubs de golf et prendre part encore plus fortement à leurs activités. Les deux parties, les professionnels de la Swiss PGA et les clubs de golf, sont à cet égard sollicités de la même manière. Ils doivent apprendre l’un de l’autre et créer ensemble une situation win-win, afin que les attentes des membres des clubs soient remplies à tous égards ou même dépassées.

Quelle sera la part entre «Teaching» et «Playing» au sein de la Swiss PGA dans le futur?

La prise en charge des Playing Professionals est une tâche très particulière; la Swiss PGA se fixe pour but de continuer de collaborer dans le futur avec Swiss Golf chaque fois que c’est possible pour utiliser les connaissances à disposition. Malgré tout, le domaine «formation/teaching» restera toujours la tâche principale de la Swiss PGA. On ne doit pas non plus oublier que de nombreux Swiss PGA Teaching Professionals sont également joueurs de tournois actifs. C’est une tendance à encourager, car ces Teaching Professionals inspirent les autres. Je suis d’avis que les membres de la Swiss PGA devraient avoir la possiblité de participer régulièrement à des tournois, pour les aider à maintenir leur propre motivation pour le jeu. Les tournois lors desquels les pros et les amateurs de l’élite s’affrontent ont une très grande importance pour le golf suisse. Nous devons présenter un calendrier de tournoi approprié en collaboration avec Swiss Golf.

Deux questions personnelles pour terminer. Vous qui êtes Australien, pourquoi avez-vous décidé il y a quinze de venir en Europe et de travailler pour l’EGA?

En 2004, je cherchais le meilleur Master dans le management sportif et j’ai choisi l’International Academy of Sport Science and Technology (AISTS) à Lausanne. J’ai été accepté en tant qu’étudiant à l’AISTS et cela a été ma raison principale de venir en Suisse. A la fin de mes études, l’EGA m’a engagé comme «Championship Manager»; j’ai travaillé à ce poste durant six ans. Durant mes quinze ans passés à l’EGA, j’ai donné des conférences dans «ma» haute école sur le sujet «Global Governance im Golf». J’aimerais continuer, mais en me concentrant plus sur le rôle des PGAs.

Quinze ans à l’EGA à Epalinges, qu’appréciez-vous le plus dans notre pays et chez les Suisses?

J’aime le fromage… (il rit) Et je pense qu’il est inutile de rappeler comme les paysages suisses sont spectaculaires. En outre, j’ai connu ma partenaire Barbara Albisetti en Suisse. J’apprécie aussi la fierté nationale des Helvètes et l’identité suisse, que l’on peut décrire comme «enjouée, mais très organisée et ciblée sur son propre style de vie». J’ai eu le privliège lors des journées golfiques de la fondation «Freude herrscht» (https://www.freude-herrscht.ch) de rencontrer l’ancien conseiller fédéral Adolf Ogi et d’autres personnalités suisses. C’était une expérience enrichissante d’apprendre à connaître des personnes bienveillantes qui, malgré leurs succès personnels, ont gardé les pieds sur terre. Je pense que ce pragmatisme reflète bien le peuple suisse.

PARTNER
SWISS PGA POOL PARTNER
PARTNER
ORGANISATIONS PARTENAIRES
SWISS PGA POOL PARTNER